Windows Defender est-il un bon antivirus pour Windows 10 ?

Présent dans le paysage informatique depuis 2006 pour le grand public et depuis 2005 pour ses testeurs, Windows Defender n’avait à l’époque pas la même vocation d’aujourd’hui. Présenté à l’origine comme un logiciel anti-espion et mis à la disposition des possesseurs de Windows 2003 et XP gratuitement, il sera ensuite inclus directement dans chaque version ultérieur de l’OS de Microsoft. Ce n’est qu’à partir de la huitième version de celui-ci que le programme devient un véritable antivirus.

La question que l’on pourrait se poser à cet instant est si la transition entre sa seule fonction d’anti-espion et celle d’antivirus à temps complet s’est faite dans les règles de l’art.

Windows Defender est-il un bon antivirus pour Windows 10 ?

Qu’en est-il réellement de ses performances en tant qu’antivirus ?

À cause de son passé, il est assez difficile de voir Windows Defender comme la meilleure protection antivirus du marché  voire comme un bon antivirus tout court. En effet, il était plus ou moins obligatoire d’investir dans un logiciel antivirus d’une marque concurrente comme Bitdefender par exemple. Jusqu’à 2020, il était aussi en-deça des alternatives gratuites ou payantes au niveau de la protection offerte. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas et joue au coude-à-coude avec ses concurrents sur pas mal d’aspects, tant au niveau de la détection des malwares que de la protection de vos données. De plus, il est totalement gratuit et vient installé directement avec votre Windows 10 ce qui en fait une solution antivirus pratique et suffisamment efficace pour le commun des utilisateurs – pour peu que vous ayez un peu de connaissance en informatique

Les limites de l’antivirus (qui sont un peu celles des autres aussi)

Il convient de rappeler que la partie antivirus de la suite ne fait que ça. C’est à dire qu’elle protège le système et l’accès à vos fichiers de potentiels virus qui traînent sur internet et dans vos messageries si vous le lui permettez. Ce n’est pas de la magie, c’est de l’informatique et si vous êtes sur le point de faire une erreur, elle pourra vous avertir mais ne pourra vous obliger à ne pas la commettre, à moins de fermer complètement votre système comme le font les entreprises.

Windows Defender possède aussi certains défauts qui peuvent être rédhibitoires. Une consommation de vos ressources systèmes assez conséquentes lors de l’installation de vos programmes, une détection un peu trop stricte conduisant à plus de faux-positifs que ses concurrents et une dépendance assez forte au réseau, forçant l’utilisateur à être toujours en ligne.

Voici comment l’installer et le garder à jour

Pour être plus technique, ici nous parlons d’activation car il sera toujours présent dans votre système dès qu’il est boot. Malgré le fait qu’il soit normalement activé de base, il peut être nécessaire de procéder à une réactivation si vous le souhaitez. L’antivirus se désactive s’il détecte la présence d’autres antivirus que vous auriez installés, de façon à ne pas gêner la bonne marche de ces programmes.

Pour ce faire, suivez ces étapes :

  • Cliquez sur le bouton « Démarrer »
  • Sélectionner les « paramètres »
  • Cliquez sur la partie « Mise à jour et sécurité »
  • Sélectionnez « Protection contre les virus et menaces »
  • Activez l’antivirus dans la partie « Paramètres de protection contre les virus et menaces »

Le logiciel devrait se maintenir à jour automatiquement, si ce n’est pas le cas suivez ce guide officiel

Ce que vous gagnez à l’utiliser

À moins d’avoir ses habitudes avec des antivirus concurrents gratuits, aller chercher une alternative à Windows Defender ne semble aujourd’hui qu’une perte de temps pour la plupart des utilisateurs. Si toutefois vous cherchez de plus grandes garanties de sécurité en allant vers les solutions payantes qui sont à la fois plus user-friendly et paramétrables, vous ne ferez qu’y gagner sans avoir à le désinstaller péniblement. Un bon antivirus en somme.